Précédent

L’intérêt d’un régime pauvre en HISTAMINE


L’histamine, naturellement présente dans l’organisme joue un rôle physiologique important dans plusieurs fonctions. C’est aussi un médiateur largement impliqué dans les phénomènes inflammatoires et allergiques

La sécrétion d’histamine est augmentée en cas de stress prolongé. Cela peut entraîner une augmentation constante de la sécrétion d’histamine et des signes d’anxiété ce qui peut avoir un impact sur le sommeil notamment. Pour dormir, il faut qu’il y ait moins d’histamine et moins de cortisol, le soirSi l’histamine augmente pendant le sommeil cela provoque des réveils la nuit. 

L’histamine peut agir sur le cerveau, l’estomac, le système cardio-vasculaire, respiratoire… C’est ce qui explique la diversité des signes lors d’une libération très importante d’histamine.

Il est possible de développer des symptômes évocateurs d’allergie comme de l’urticaire ou un œdème en mangeant des aliments riches en histamine comme le poisson conservé (séché), la tomate, les épinards, la choucroute, les fraises, certains fromages, la charcuterie et les produits dérivés du porc, les crustacés alors que les tests allergologiques sont négatifs. Il s’agit d’une fausse allergie alimentaire liée à la présence d’une quantité importante d’histamine. 

Où se trouve l’histamine ?

Les principaux aliments riches en histamine sont les fromages fermentés, la charcuterie (porc), surtout emballée, les poissons surtout quand ils ont été séchés ou fumés, certains fruits comme les fraises et légumes (tomate, épinards), le vinaigre, la choucroute, le chocolat, la bière, les vins, les alcools.
Cependant, il existe aussi des aliments qui, sans être eux-mêmes riches en histamine, vont néanmoins augmenter sa présence dans le corps, on parle d’aliments libérateurs d’histamine. A ce titre, éviter également de consomment les fruits citriques (agrumes, kiwi, ananas,….) ou encore les noix.

Astuces

  • S’il est important de gaspiller le moins possible, il est aussi préférable de ne pas consommer « les restes » de la veille et encore moins d’avant. Le temps passé augmente la teneur en histamine des aliments.
  • De même, éviter les aliments en boîte, la longue conservation de ces aliments les enrichi en histamine.
  • Les produits fumés ou fermentés sont à éviter
  • De manière générale, privilégier les aliments frais.